Relance de Firebolt en cours ! Pour nous dire si vous participez à la suite de l'aventure, passez dans ce sujet.
Pour suivre l'avancement de la remise à neuf du forum, vous avez un sujet que vous pouvez commenter !
Et un dernier sujet où vous pouvez répondre et poser vos questions.

Partagez | 
 

 All the books she read kept her in bed (Hamilton)

Aller en bas 
AuteurMessage
Riley A. Emerson
New Witch
avatar

Messages : 919
Doubles Comptes : Hayden, Jillian, Charlotte
Copyright : © Yourdesigndiary
Avatar : Lucy Hale
Âge du Personnage : 19 Ans
More About You ! : It's dangerous to sacrifice, it makes your blood run to throw the dice

MessageSujet: All the books she read kept her in bed (Hamilton)   Jeu 10 Mar - 1:46



 
All the books she read kept her in bed
Riley & Hamilton

 
J’ai beau être une sorcière et adorer ce nouveau monde dans lequel je vis, il y a ces moments où j’aime être moi, celle d’avant tout ça. Ne croyez pas que je n’aime pas être une sorcière, bien au contraire, j’adore ça. J’ai juste parfois besoin de me retrouver avec moi-même, pour ne pas oublier qui je suis et d’où je viens. C’est quelque chose d’important. J’aimais ma vie d’avant, lorsque je n’étais pas une sorcière. Tout ce dont j’avais à m’inquiéter était d’avoir de bons résultats et de savoir ce que j’allais faire de mon avenir. Et de lire un tas de livres. En soi, rien n’a changé, ce sont toujours mes priorités. On peut simplement ajouter que maintenant je suis une sorcière, que j’ai tout un monde à apprendre et que je dois éviter de froisser les « anciens » sorciers, comme on les appelle. Je ne veux pas m’attirer d’ennuis et je ne veux pas leur faire du mal. Je veux juste m’intégrer.

Pourtant ce soir, je fais quelque chose qu’ils détestent tous. On est vendredi. Il y a des fêtes qui s’organisent à droite et à gauche de Poudlard, de même qu’à Pré-au-Lard. La vie est tout de même assez différente de ce qu’on peut lire dans les livres. Déjà, on est plus âgés que les héros, donc plus libres de nos choix bien que notre réussite scolaire soit toujours à l’ordre des professeurs. Bref, beaucoup d’élèves sont dehors parce que le couvre-feu est plus tardif, surtout le vendredi et le samedi soir. Moi, j’ai décidé de me caler dans un fauteuil de la salle commune et de bouquiner. Papa m’a envoyé un livre de Stephen King que j’avais très envie de lire depuis quelques temps. Je n’avais malheureusement pas eu le temps de l’acheter avant de repartir à Poudlard. Le livre s’appelle 22/11/63 et raconte l’histoire d’un homme qui voyage dans le temps pour empêcher l’assassinat de J.F.K. L’histoire m’avait fascinée au premier coup d’œil sur le livre mais à défaut de lire beaucoup trop de bouquins, il était resté dans la boutique pendant pas mal de temps… Jusqu’à ce que je trouve justement du temps à lui consacrer.

Vous vous demandez ce que je fais que les anciens sorciers détestent ? Ca vient. Je replie mes genoux sur le fauteuil et sort un petit objet de ma poche : un lecteur MP3 avec ses écouteurs. Voilà le problème. La technologie moldue. J’ai beaucoup de chance d’être à Poufsouffle parce qu’ici, je les trouve beaucoup plus ouverts qu’un bon nombre d’élèves des autres maisons. J’envoie donc la sauce : une playlist de bandes originales de films et séries. J’ouvre les premières pages de mon livre et me plonge dedans. J’ai d’énormes défauts quand je lis : le premier, c’est que je ne vois pas le temps passer, le deuxième, c’est que je ne fais absolument pas attention à ce qui se passe autour de moi. Sérieusement, quelqu’un pourrait tuer une personne juste à côté de moi que je n’y prêterais aucune attention. Mes parents et David me l’ont souvent reproché d’ailleurs mais je n’y peux rien ! Lorsque j’ai de la musique dans les oreilles, c’est encore pire. Oh j’oubliais : je fredonne aussi.

Je vous laisse donc imaginer le tableau : la salle commune de Poufsouffle, une petite brunette recroquevillée dans un fauteuil, un livre à la main, des écouteurs dans les oreilles, en train de fredonner les musiques qu’elle écoute. Je sens que des regards se posent sur moi. C’est peut-être la seule chose à laquelle je prête attention. Je m’efforce d’arrêter de chantonner. Je dois chanter faux. En fait, j’en sais trop rien mais j’adore chanter. Quoique là, on doit me prendre pour une folle. C’est pas grave, ça leur passera…

 
acidbrain

 

 



« Let's make this fleeting moment last forever. So, tell me what you're waiting for? I'm gonna keep it frozen here forever, there's no regretting anymore. And I just wanna sink into your crazy laughter, come on make me feel until the pain don't matter. Every second here makes my heart beat faster, finally think I found what I'm chasing after. I know what it feels like, come on make me feel alive! »


Dernière édition par Riley A. Emerson le Dim 14 Aoû - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://firebolt.forumactif.org
Hamilton R. St-John
Ancient Wizard
avatar

Messages : 171
Doubles Comptes : Regulus E. Herondale
Copyright : JADE ❤
Avatar : Hunter Parrish
Âge du Personnage : 18 ans
Poste : Batteur de Pouffsoufle
Particularité : Tatouage d'un lutin de Cornouailles
More About You ! : Grand fan des Catapultes de Caerphilly, rêve de rentrer dans l'équipe un jour ! Est en adoration devant pikachu et possède des t-shirts, écouteurs et autres items à son effigie. Ne résiste pas à la tentation d'un verre d'amaretto ou de whisky pur feu.


MessageSujet: Re: All the books she read kept her in bed (Hamilton)   Dim 10 Juil - 6:59



“La vie ne se compte pas par les respirations, mais plutôt par les moments qui te coupent le soufle.”



Milo St-John et Riley Emerson


All the books she read kept her in bed
Le vendredi soir, c'était sans le moindre doute le moment que j'aimais le plus dans la semaine car il était directement relié au mot « fiesta » dans mon esprit. Mais surtout ce soir, j'en étais l'organisateur pour mon plus grand plaisir. J'avais passé les deux dernières semaines à la planifier dans les moindres détails pour enfin rabattre le clapet à la Nott qui pensait fermement être celle dont les soirées étaient les meilleurs. D'ailleurs je m'étais faits un plaisir ironique de lui envoyer une invitation.

À peine 22 heure et pourtant l'ambiance était déjà bonne, une grande partie des élèves étaient présents avec comme toujours une majorité de Gryffondor et de Pouffsoufle. Cette fête faisait pour l'instant parti de mon top 5 de mes meilleures créations et l'envie d'immortaliser tout cela me prit d un coup.

Je quittai donc la salle et passer de cette atmosphère surchauffer à la froideur du couloir me fit frisonner. Quel idiot de ne pas avoir pris mon sweat avec moi. Heureusement la salle commune était relativement proche et c'est en seulement quelques minutes que je me retrouvai à l'intérieur de celle-ci. Une seule personne était présente mais je ne voyais que le haut de ses cheveux puisqu elle était assise dans un fauteuil me tournant le dos.

Sans y faire plus attention je monta les escaliers me séparent de mon dortoir en quelques enjambes avec des littéralement rependre mes affaires sur le sol afin de retrouver cet appareil photo moldus que ma cousine m'avait offert pour mon anniversaire l'année dernière et auquel je n'avais jusqu ici pas encore trouvé d'utilité. Je faillis me casser la gueule en sortant à cause du bazar que je venais de mettre et je savais d'ores et déjà que mes chers colocataires allaient m'en faire toute une histoire mais qu'importe.

En redescendant, je pus entendre la personne présence chantonner et il me fallut pas longtemps pour reconnaître ma tendre meilleure amie. C'est donc avec un air scandaliser sur le visage que je sauta par-dessus le fauteuil afin de m'asseoir, ou plutôt de me vautrer, a coté d'elle. Je lui arracha un écouteur d'une oreille.

« Mais quel affront. Ton meilleur ami organise ce soir l'une de ses plus belles merveilles et tu es ici toute seule ? Dire que je t'ai cherché tout ce temps dans la salle … », je retourna son livre pour en voir la couverture, « Stephen King ? L'auteur le plus barbant de la stratosphère ? Tu le préfères donc à moi. », continuais-je avec un faux air choqué sur le visage.



par humdrum sur ninetofive


Le bonheur ne vient pas à ceux qui l'attende en restant assis. Pourquoi rester chez soi quand on peut vivre l'aventure ? Rester c'est exister, voyager c'est vivre. Pensée d'un voyagovore. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riley A. Emerson
New Witch
avatar

Messages : 919
Doubles Comptes : Hayden, Jillian, Charlotte
Copyright : © Yourdesigndiary
Avatar : Lucy Hale
Âge du Personnage : 19 Ans
More About You ! : It's dangerous to sacrifice, it makes your blood run to throw the dice

MessageSujet: Re: All the books she read kept her in bed (Hamilton)   Sam 17 Sep - 1:23



 
All the books she read kept her in bed
Riley & Hamilton

 
Ce genre de soirées, j’en faisais toute l’année. Un livre, un peu de musique, un bon canapé… Voilà une bonne recette pour passer un bon moment. J’avais donc ajouté ces trois ingrédients ce soir-là dans la salle commune de Poufsouffle. Voilà. Cela faisait partie de mes soirées préférées, surtout lorsque j’avais besoin de calme, lorsque j’avais besoin de ne pas trop réfléchir. Et il faut dire que ces derniers temps, j’avais besoin de me retrouver avec moi-même. J’avais parfois l’impression de m’être perdu au milieu de tous ces sorciers mais surtout aux côtés de Morgan. Je m’étais comme qui dirait beaucoup rapprochée de lui, à mon plus grand plaisir. Mais une partie de moi restait difficile à convaincre : ma tête, ma conscience. J’avais écouté mon cœur, ses sentiments. Ma tête m’avait dit de ne pas foncer tête baissée, de réfléchir, mais je ne l’avais pas fait. Alors à présent, elle me le reprochait beaucoup en me rappelant sans cesse que je devais me méfier.

Aussi, passer une soirée au calme, loin des autres, à ne pas réfléchir, ça me faisait du bien. Chantonner Muse sur mon canapé me rappelait que c’était encore moi dans ce corps. Lire du Stephen King aussi. Totalement enfermée dans ma bulle musicale et littéraire, je n’ai même pas capté la personne qui est entrée dans la salle commune et qui l’a traversée vers les dortoirs avant de redescendre et de sauter au-dessus de mon fauteuil. Je ne l’ai vu que lorsqu’il a tiré mon oreillette.

« Heeey ! »

Je râle. Je déteste quand on me coupe en pleine chanson, j'aime les entendre en entier. Et j’ai levé la tête vers cette personne. Milo. Mon meilleur ami. Okay, je ne râlerai pas. Enfin, pas méchamment en tout cas.

« Mais quel affront. Ton meilleur ami organise ce soir l’une de ses plus belles merveilles et tu es ici toute seule ? Dire que je t’ai cherché tout ce temps dans la salle… »

Et merde. La soirée. Il m’en avait parlé. Il m’en parlait depuis des semaines. Et moi, amie indigne, je l’avais complètement oublié. Je fais une petite grimace. J’ai abusé pour cette fois. Il attrape et retourne mon livre pour en voir la couverture.

« Stephen King ? L’auteur le plus barbant de la stratosphère ? Tu le préfères donc à moi. »

Ce faux air choqué sur son visage me tuera toujours. Cette fois, je ne peux pas m’en empêcher et j’éclate de rire. Il ne m’en voudra pas bien longtemps d’avoir loupé sa soirée de toute façon. Et je ne vais pas chercher à me justifier puisque je n’ai aucune excuse valable. Je rattrape mon livre et mets mon marque-page à l’intérieur puis j'éteins et range mon lecteur MP3.

« Ce n’est pas parce que tu ne l’aimes pas qu’il est barbant. Au contraire, je le trouve fascinant et avec une imagination incroyable. Et ne fais pas semblant d’être choqué, tu sais que tu auras toujours la première place dans mon cœur. »

Ca c’est très certainement un mensonge. Notre meilleur ami finit toujours par être remplacé par les amours de notre vie : celui avec qui on partage notre vie et nos enfants. Ca a toujours été et ça sera toujours.

« Et que me vaut l’honneur d’avoir l’hôte de la plus belle merveille ? Tu ne devrais pas t’occuper de tes invités plutôt que d’être ici ? Ou peut-être les fuis-tu ? »

Cette fois, c’est moi qui fais semblant d’être choquée. Milo, fuir des gens ? Peu de chance. Mais c’était bien trop tentant de l’embêter un peu avec ça. Et je n’allais pas laisser passer une occasion pareille.

 
acidbrain

 

 



« Let's make this fleeting moment last forever. So, tell me what you're waiting for? I'm gonna keep it frozen here forever, there's no regretting anymore. And I just wanna sink into your crazy laughter, come on make me feel until the pain don't matter. Every second here makes my heart beat faster, finally think I found what I'm chasing after. I know what it feels like, come on make me feel alive! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://firebolt.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: All the books she read kept her in bed (Hamilton)   

Revenir en haut Aller en bas
 
All the books she read kept her in bed (Hamilton)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Now LADYBIRD Books are read by Rabbits
» "RSS Full" service is not working!?
» [Manga] Zipang
» on s'en doutait tous mais maintenant c'est officiel....
» Timourides,Russes,Safavides,Ilkhanides.............

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Firebolt :: Dragées Surprises ! :: Archives :: RPs-
Sauter vers: